Les joueuses : Diana Matheson

S’il existe un groupe de joueuses canadiennes en particulier ayant vraiment pris goût au changement de style introduit par Carolina Morace et son personnel d’entraînement, il s’agit sans doute de celui des joueuses de milieu de terrain. Quant à savoir laquelle d’entre elles incarne ce changement mieux que quiconque d’autre, c’est bien la joueuse de milieu d’Oakville Diana Matheson.

S’il existe un groupe de joueuses canadiennes en particulier ayant vraiment pris goût au changement de style introduit par Carolina Morace et son personnel d’entraînement, il s’agit sans doute de celui des joueuses de milieu de terrain. Quant à savoir laquelle d’entre elles incarne ce changement mieux que quiconque d’autre, c’est bien la joueuse de milieu d’Oakville Diana Matheson.



Maintenant à sa neuvième saison avec l’équipe nationale et en préparation pour sa troisième Coupe du Monde Féminine de la FIFA, elle est devenue l’une des meilleures joueuses de milieu de terrain au sport à l’heure actuelle.



« J’obtiens le ballon plus souvent maintenant, alors je suis devenu beaucoup plus à l’aise en possession du ballon aux matchs internationaux », précise Matheson. « Avec Carolina, je m’améliore avec le ballon à mes pieds, en faisant plus de déplacements, en me tournant plus sur le terrain de jeu et étant tout simplement plus assurée en recevant et en distribuant le ballon lorsque je suis sur l’attaque. »



Matheson a toujours été une joueuse passionnante, quoiqu’il faut dire qu’elle n’a pas vu le ballon aussi souvent sous l’ancien régime. Elle était connue comme une ‘joueuse énergétique capable de courir beaucoup et de gagner la possession du ballon”. Elle a toujours ces qualités, bien qu’elle a ajouté toute une gamme d’aptitudes tactiques et techniques supplémentaires à son répertoire depuis ce temps-là.



« C’est amusant pour moi, particulièrement parce qu’il m’arrive à jouer un rôle d’attaque au mi-terrain plus souvent et de recevoir le ballon plus souvent du même coup», souligne Matheson. « Il m’arrive aussi d’avoir plus d’occasions à marquer des buts. »



En 2010, elle a effectivement marqué un nombre record de buts, cinq au total, qu’à n’importe quelle autre de ses sept saisons précédentes avec l’équipe. Deux buts particulièrement mémorables furent aux mois de mars et septembre derniers lorsqu’elle avait marqué le but décisif de la finale à la Coupe féminine de Chypre 2010 (une victoire de 1-0 imposée sur la Nouvelle-Zélande) et elle a ouvert la marque pour le Canada à l’occasion d’un match avec le RP de Chine remporté 3-1 devant ses amis et sa famille à Toronto.



En décembre, elle fut nommée deuxième finaliste au scrutin de vote pour le prix de joueuse canadienne de l’année 2010.



Matheson a contribué à la réalisation de treize victoires, un record sans précédent du Canada, au cours de la saison 2010. Le nouveau bilan réussi par l’équipe canadienne de 13-3-2 a battu l’ancien meilleur record de 13-3-5 établi en 2003. Déjà en 2011, Matheson a aidé le Canada à remporter dix autres victoires, marquant ainsi la première fois que le Canada ait réussi dix victoires ou plus dans deux saisons de suite.



Les améliorations sont venues juste à temps comme le Canada poursuit son parcours à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011. Le Canada ouvrira le tournoi contre l’équipe deux fois championne en titre d’Allemagne.



« Je m’attends à ce que le match d’ouverture soit hautement contesté », mentionne Matheson. « Il régnera sans doute une ambiance formidable en tout cas. Le tournoi tout aussi fantastique vu le travail étonnant (fait par les hôtes). »



Et quant aux espoirs du Canada pour le tournoi? Matheson estime que les joueuses veulent tout simplement “être à la hauteur de leur potentiel”.



Depuis l’an dernier, le programme national de soccer féminin a connu un essor incroyable au pays. À la suite d’une première année initiale de transition, les joueuses ont commencé à voir des résultats suite aux innombrables heures de travail qu’elles ont consacrées à l’atteinte de leurs objectifs. Si tout va comme prévu, les joueuses devraient atteindre le sommet de leur forme à temps pour le match d’ouverture de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA le 26 juin prochain.



« Nous avons l’avantage d’un meilleur environnement que probablement bien d’autres équipes qui ne passent pas autant de temps ensemble», a fait savoir Matheson. « L’ensemble de notre personnel est tellement formidable et si bien organisé que nous avons eu moins de misère à nous entraîner sans avoir besoin de nous préoccuper d’autre chose parce que la tâche est désormais rendue plus facile.»



Matheson ajoute que la formation a toujours été axée d’abord et avant tout sur le soccer. Il n’est donc pas surprenant qu’elle soit d’accord à dire que l’ensemble des joueuses est devenu meilleur non seulement suite à l’introduction du nouveau style de jeu, mais aussi suivant la mise en place d’une méthodologie d’entraînement il y a deux ans environ.


Canada Soccer Nation Podcast

The Canada Soccer Nation Podcast hosted by Jason deVos, features engaging Canadian soccer guests speaking about a range of grassroots, coach education and club development topics. Check out all available episodes now!