Victoires par jeu blanc

La finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA a déjà été décidée par des penalties (1999 aux États-Unis, voir le texte du 3 septembre) et par un but en or (2003 aux États-Unis, voir le texte du 4 septembre). En Suède en 1995, la finale opposant la Norvège à l’Allemagne a été décidée après un jeu blanc en temps réglementaire.

La finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA a déjà été décidée par des penalties (1999 aux États-Unis, voir le texte du 3 septembre) et par un but en or (2003 aux États-Unis, voir le texte du 4 septembre). En Suède en 1995, la finale opposant la Norvège à l’Allemagne a été décidée après un jeu blanc en temps réglementaire.



La Norvège a remporté la finale de la deuxième édition 2 à 0 sur l’Allemagne, vengeant une défaite de 2 à 1 en finale, quatre ans auparavant en Chine contre les États-Unis. L’entraîneur-chef Even Pellerud a dirigé ses troupes vers la victoire tandis que le gardien de but Bente Nordby a signé le jeu blanc.



Il y a eu 63 jeux blancs dans l’histoire de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. En 1991 il y en a eu 17, puis 14 en 1995, 15 en 1999 et 17 en 2003. Pas moins de 17 de ces 63 jeux blancs ont été inscrits en ronde éliminatoire, notamment en finale du tournoi de 1995 en Suède.



En Chine en 1991, trois jeux blancs ont été réalisés en ronde éliminatoire, notamment deux en quarts de finale, tandis que la Suède a blanchi l’Allemagne 4 à 0 dans le match pour la troisième place. L’Américaine Mary Harvey a aligné 323 minutes consécutives sans accorder de but.



En Suède en 1995, six des huit matchs de la ronde éliminatoire se sont soldés par un jeu blanc. Les quatre derniers matchs du tournoi (les deux demi-finales, le match pour la troisième place et la finale) ont vu une des deux équipes être réduite au silence. La Norvégienne Nordby a joué 356 minutes consécutives sans accorder de but.



Aux États-Unis en 1999, cinq jeux blancs ont été réussis en ronde éliminatoire, notamment dans le match pour la troisième place et dans la finale, forçant la tenue de penalties. Les deux matchs de demi-finale de ce tournoi ont été remportés par jeu blanc. La Chinoise Hong Gao a joué 324 minutes consécutives sans accorder de buts, pour le deuxième plus haut total derrière la Norvégienne Nordby en 1995.



Aux États-Unis en 2003, trois jeux blancs ont été réussis en ronde éliminatoire, soit deux en quarts de finale et un en demi-finale.



Quant au Canada, l’équipe a signé deux jeux blancs, dans les deux cas aux États-Unis en 2003. Taryn Swiatek a blanchi les Argentines dans un match de ronde préliminaire du Groupe C et les Chinoises 1 à 0 en quarts de finale. Les Canadiennes ont été blanchies seulement une fois, c’était une défaite de 7 à 0 contre la Norvège de l’entraîneur Pellerud et du gardien Nordby dans un match de ronde préliminaire du Groupe B en 1995 en Suède.

Schedule & Results

Check out Canada Soccer’s Schedule & Results page where you can find upcoming match schedules and past results leading to highlights, photos, match data, and more.