Les joueuses : Jodi-Ann Robinson

Les connaisseurs de soccer ont constaté le talent brut de Jodi-Ann Robinson dès son entrée sur la scène de soccer. Ayant été découvert par une ligue récréative à l’âge de 12 ans, il lui a fallu seulement trois ans avant d’être remarqué par l’équipe nationale juvénile qui l’a aussitôt inscrit parmi ses rangs. C’était donc comme membre de l’équipe juvénile canadienne que Jodi-Ann a remporté l’or au Championnat féminin U20 de la CONCACAF en 2004. Un an plus tard, elle faisait ses débuts avec l’équipe nationale au niveau senior comme la deuxième plus jeune joueuse à avoir été admise au sein de l’équipe à l’époque et encore aujourd’hui même.


Les connaisseurs de soccer ont constaté le talent brut de Jodi-Ann Robinson dès son entrée sur la scène de soccer. Ayant été découvert par une ligue récréative à l’âge de 12 ans, il lui a fallu seulement trois ans avant d’être remarqué par l’équipe nationale juvénile qui l’a aussitôt inscrit parmi ses rangs. C’était donc comme membre de l’équipe juvénile canadienne que Jodi-Ann a remporté l’or au Championnat féminin U20 de la CONCACAF en 2004. Un an plus tard, elle faisait ses débuts avec l’équipe nationale au niveau senior comme la deuxième plus jeune joueuse à avoir été admise au sein de l’équipe à l’époque et encore aujourd’hui même.



Six ans plus tard, elle demeure l’une des plus jeunes joueuses de l’équipe canadienne. Elle n’a que 22 ans à un mois du coup d’envoi de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011 en Allemagne. En dépit de son jeune âge, elle a déjà acquis une expérience considérable en ayant pris part à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA (Chine 2007) ainsi qu’au Tournoi olympique de soccer féminin (Pékin 2008).



Ses expériences lui ont bien servi, surtout au cours des six derniers mois, et ses entraîneurs ont pu constater son progrès sur et hors du terrain. Au mondial d’Allemagne 2011 cet été, il y aura un nouvelle Jodi-Ann Robinson à sa rentrée sur la grande scène.



« Je ne serai pas être aussi nerveuse que lors de ma première fois », a déclaré Robinson. « Je l’ai vécue (un grand tournoi) et je sais à quoi m’attendre, donc je vais arriver confiante, prête mentalement et concentrée. »



En 2007, elle a joué comme étant remplaçante lors des trois matchs de groupe du Canada. L’équipe canadienne a failli réussir une victoire inattendue à son dernier match de groupe contre l’Australie, mais la tendance a été renversée à la 92e minute et le Canada a été éliminé du tournoi conséquemment.



En 2008 à l’âge de dix-neuf ans, Robinson a été prévu comme remplaçante, mais elle fut convoquée à l’équipe lorsque la vétérane Amber Allen n’a pas pu jouer à la suite d’une blessure une semaine à peine avant le coup d’envoi du match d’ouverture. Robinson a vu l’action aux trois premiers matchs du Canada en route vers la qualification de l’équipe canadienne aux quarts de finale; une défaite de 1-2 survenue en prolongation aux mains de l’éventuelle équipe championne des États-Unis.



« C’était un moment doux-amer d’avoir été sélectionnée comme membre de l’équipe à la suite de la blessure (d’Allen) », a avoué Robinson. « Cela aurait pu être ses premiers Jeux olympiques après avoir été avec l’équipe depuis si longtemps. »



Allen avait 33 ans à l’époque en ayant déjà été blessé précédemment à deux reprises, et ce, tout juste avant deux éditions de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA (en 2003 et en 2007 respectivement). Les Jeux olympiques de Pékin en 2008 furent son troisième tournoi important qu’elle n’a pu prendre part en raison des blessures.



« J’ai participé à quelques matchs et je suis très reconnaissant d’avoir pu le faire », a précisé Robinson. « Je voulais juste jouer pour ma coéquipière et aider l’équipe à gagner. »



Robinson estime que son expérience en évoluant avec l’équipe nationale a été très positive, en partie grâce à l’encouragement qu’elle a reçu de ses coéquipières tout au long de son cheminement. Ils lui ont appris à quoi s’attendre; des conseils que Robinson partage désormais à son tour avec les jeunes joueuses de l’équipe.



En plus de sa participation à plusieurs tournois d’envergure avec l’équipe nationale, Robinson a remporté deux médailles d’or au Championnat féminin U20 de la CONCACAF. Elle était la seule canadienne au sein des équipes qui ont remporté les deux titres de la confédération en 2004 et en 2008.



Elle a également joué dans deux championnats féminins de la CONCACAF et deux éditions de la Coupe du Monde Féminine U20 de la FIFA. Elle a raté le match éliminatoire de la CONCACAF 2010 aux Qualfications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA lorsque le Canada a remporté l’or, mais elle considère la réalisation de l’équipe comme l’un de ses moments préférés dans le sport.



Prochainement, Robinson aura la chance de concourir à l’occasion d’un autre grand tournoi lorsque le Canada participera à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011. Rassurez-vous, les jeunes talents seront prêtes pour le coup d’envoi du mondial 2011, le 26 juin prochain.



Talent du coin





Au cours de sa deuxième année de soccer, l’entraîneur-chef de Robinson à Richmond était alors la joueuse toujours active à l’époque Andrea Neil. Neil lui a bien enseigné, donc il n’est pas surprenant que l’entraîneur national Ian Bridge l’a remarqué quand il l’a vue pour la première fois dans un match un an plus tard à Port Moody.



Les occasions ont multiplié à partir de là puisque Robinson a été sélectionné comme membre de l’équipe canadienne U20 et elle a même bénéficié d’un bref appel à l’équipe nationale et Bridge a même servi comme entraîneur adjoint del’escouade à l’époque.



Lorsque Robinson a fait ses débuts avec l’équipe nationale, le 21 avril 2005, elle avait Neil comme l’une de ses coéquipières en tenue rouge et blanc du Canada. Robinson a joué quelques minutes lorsqu’elle a pris la relève de Christine Sinclair.



Une semaine plus tard à peine après que Robinson a fait son premier départ, elle a serré la main avec Neil (et Amber Allen) lors d’une double substitution à la 68e minute. (le score était 0-0 à ce moment, mais Sophie Schmidt et Neil ont toutes les deux marqué des buts dans les 20 dernières minutes pour assurer une victoire de 2-0 contre la France).



Deux ans plus tard, soit le 15 septembre 2007, Neil a fait sa dernière apparition pour le Canada à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007. Robinson et Neil ont joué ensemble dans treize matchs pour le Canada. Puis, un an après la retraite de Neil, elle est retournée au programme national comme l’un des entraîneurs adjoints de Robinson sous le nouveau régime de Carolina Morace.



Robinson a d’ailleurs constaté au sujet de Neil : « il va sans dire qu’elle est d’abord et avant tout une entraîneure, mais elle est là pour m’aider également, et pas seulement en matière de soccer, mais également dans la vie de tous les jours. »

Guidelines for the Return to Soccer

Canada Soccer outlines return to soccer guidelines. The return to soccer guidelines provide member organizations with a five-step process, including a checklist of weighted questions known as the Return to Soccer Assessment Tool.