L’équipe nationale féminine de Canada Soccer conclut 2017 avec une victoire 3-2 face à la Norvège

Canada 3:2 Norvège

L’équipe nationale féminine de Canada Soccer est revenue de l’arrière pour l’emporter face à la Norvège dans son dernier match de 2017. Le Canada a marqué trois buts en quinze minutes pour ainsi remporter sa toute première victoire contre le pays européen.

COMPTE-RENDU DU MATCH: CANADA 3-2 NORVÈGE

La Norvège avait pourtant débuté en force face au Canada, marquant à la 18e minute sur un corner, puis à 37e minute avec un tir du pied droit. Le Canada a trouvé son rythme juste avant la mi-temps, créant certaines opportunités en milieu de terrain, dont un tir de Lindsay Agnew qui a forcé la gardienne de but à sauter pour effectuer l’arrêt.
Le Canada a poursuivi sur sa lancée en deuxième demie et a changé l’issue du match. En moins de 15 minutes, le Canada est revenu de l’arrière pour prendre les devants 3-2 avec des buts de Christine Sinclair, Janine Beckie et Adriana Leon. Sinclair a inscrit le premier but du Canada à la 52e minute lorsqu’elle a profité d’une erreur de la Norvège et enfoui le ballon dans le filet. Beckie a égalisé à la 64e minute avec un tir depuis le haut du rectangle. Leon a scoré deux minutes plus tard en profitant d’une passe de Maegan Kelly pour porter le pointage à 3-2.
« Il s’agissait de notre toute première victoire face à la Norvège, donc c’est une belle façon de terminer l’année, a affirmé l’entraîneur-chef John Herdman après le match. Je crois que ce qu’on peut retirer de ce soir c’est le niveau de performance que cette équipe peut atteindre lorsqu’elle est mise au défi. Vers la 20e minute, nous avons commencé à trouver notre rythme, nous avons changé quelques choses tactiquement, et nous avons laissé les milieux de terrain avoir le ballon. Nous avons été un peu plus agressifs en deuxième demie et les avons forcées à commettre beaucoup d’erreurs, mais tout le crédit va à ce groupe. Elles ont dit qu’elles voulaient accomplir quelque chose aujourd’hui et elles s’y sont engagées à la mi-temps et elles ont fait ce qu’elles ont dit qu’elles étaient pour faire. »
L’alignement partant du Canada comprenait Stephanie Labbé devant le filet, Lindsay Agnew, Kadeisha Buchanan, Shelina Zadorsky et Allysha Chapman à la défense, Ashley Lawrence, Desiree Scott et Sophie Schmidt en milieu de terrain et Janine Beckie, Christine Sinclair et Nichelle Prince à l’attaque.
Les substitutions du Canada ont été Adriana Leon pour Lindsay Agnew (58’), Maegan Kelly pour Nichelle Prince (62’) et Jordyn Huitema pour Christine Sinclair (84’).
Présentement classé cinquième dans le classement mondial de la FIFA, le Canada a affiché des résultats solides contre des équipes difficiles en 2017, incluant un match nul et une défaite face aux États-Unis plus tôt ce mois-ci, des victoires face à la Suède, la Russie, le Danemark et deux fois contre le Costa Rica, ainsi qu’une seconde place à la Coupe d’Algarve 2017, enregistrant ainsi une fiche de 7-2-3 cette année.
« Ce fut une bonne année, a affirmé Herdman. Nous avons dit aurevoir à quelques joueuses d’expérience lors du match contre le Mexique en février, nous nous sommes rendus à la finale de la Coupe d’Algarve pour une deuxième année consécutive, nous avons battu les médaillées olympiques d’argent, la Suède, en Suède, nous avons perdu de peu face à l’Allemagne, nous avons égalisé contre les États-Unis et maintenant nous avons battu la Norvège pour la première fois de notre histoire – ce fut une bonne année. Il nous reste deux ans avant la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, mais il y a encore beaucoup de travail à faire. »
En prévision de 2018 et du Championnat féminin de la CONCACAF qui servira de qualification à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019, Herdman espère pouvoir travailler sur construire davantage de liens sur le terrain entre les joueuses canadiennes.
« Pour 2018, nous espérons pouvoir réunir notre équipe de façon constante. Je crois que notre plus gros problème en 2017 fut de rassembler différents groupes de joueuses en raison de conflits d’horaires, donc certaines joueuses n’avaient pas joué ensemble depuis plus de six mois et je crois que ça paraissait dans les 25 premières minutes de ce match face à la Norvège, il y avait un peu de déconnexion et ça se voyait que le rythme du jeu n’y était pas. Bâtir ces liens entre les joueuses est ce qui produit la véritable qualité que nous pouvons voir dans cette équipe. »
 

Canada Soccer Nation Podcast

The Canada Soccer Nation Podcast hosted by Jason deVos, features engaging Canadian soccer guests speaking about a range of grassroots, coach education and club development topics. Check out all available episodes now!