Revue de l’année 2012 : L’équipe nationale masculine

L’histoire de la saison 2012 de l’équipe nationale masculine

Un bref rappel. Après un impressionnant début de saison lors de la troisième ronde des qualifications CONCACAF pour la Coupe du Monde FIFA, le Canada est atrocement tombé à court de son objectif pour 2012 en manquant sa place dans le « Hex », le dernier tour des qualifications de la CONCACAF, par un seul petit point.

Tout avait l’air si prometteur.

Après un petit accrochage en début de saison, une défaite de 3:1 contre l’Arménie dans un match amical international en février, le Canada a rebondi en juin pour relancer avec style sa campagne pour Brésil 2014.

L’équipe de Stephen Hart a réalisé une solide performance lors du match du centenaire le 3 juin qui célébrait le 100e anniversaire de l’Association canadienne de soccer. Le Canada a bataillé contre les États-Unis pour un match nul de 0-0 au BMO Field.

Le Canada a démontré un impressionnant contrôle du ballon contre l’une des équipes les plus fortes de la région, mais a échappé un certain nombre de chances qui auraient potentiellement donné la victoire en deuxième demie. Finalement, Lars Hirschfeld a été appelé en fin de match et a fait un arrêt clé qui a permis de garder la rencontre zéro à zéro.


Faits saillants du match: Canada 0-0 États-Unis 

Les Canadiens se sont renforcés à la suite de l’affrontement avec les Américains et sont arrivé à La Havane, Cuba à la recherche de trois points cruciaux pour commencer l’important 3e tour des Qualifications de la Coupe du Monde de la FIFA.

Le 8 juin, le Canada a lutté contre le soleil brûlant des Caraïbes et sur un terrain hors normes pour vaincre Cuba 1:0. Après avoir manqué une poignée d’occasions lors de la première demie – David Edgar a fait de la magie sur le flanc droit avant de livrer une passe en croisée à Olivier Occean qui a compté avec une frappe chirurgicale de la tête. Malgré le retrait de Hirschfeld quelques minutes après le but, les Canadiens ont résisté et ont pu profiter du maximum de points lors du match d’ouverture de la ronde.


Faits saillants du match : Canada 1-0 Cuba

En rétrospective, le prochain match du Canada (un affrontement avec le Honduras le 12 juin) était peut-être l’erreur la plus coûteuse de la campagne 2014.

Par une nuit tendue au stade BMO Field et contre l’un de ses plus féroces rivaux, le Canada a réduit le Honduras en lambeaux, mais n’a tout simplement pas réussi à mettre le ballon au fond du filet. Plusieurs chances de marquer sont restées vaines, et au coup de sifflet final le personnel et les joueurs canadiens étaient visiblement exaspérés et pleinement conscients de l’importance des deux points échappés à la suite du match nul de 0-0.


Faits saillants du match: Canada 0-0 Honduras

Avant de reprendre les Qualifications pour la Coupe du Monde en septembre, le Canada se dirigea vers la Floride pour un match amical international le 15 août contre Trinité-et-Tobago. Avec un certain nombre de joueurs clés de l’équipe commençant leur saison de club en Europe, Hart a choisi de faire appel à une jeune équipe. L’entraîneur fut récompensé par un de bonnes performances des jeunes espoirs canadiens. Ricketts Tosaint donnera l’avance au Canada 1:0 et Will Johnson convertira un tir de pénalité en fin de match qui permettra de sceller une victoire de 2:0.


Faits saillants du match: Canada 2-0 Trinité-et-Tobago

Le Canada a repris la compétition le 7 septembre au BMO Field contre les chefs du groupe, le Panama. Poussée par une foule bruyante à Toronto, les Canadiens ont débuté en force, mais encore une fois la troupe de Hart n’a pas pu tirer profil sur ses chances. L’impasse 0-0 a continué longuement durant la seconde demie jusqu’à ce qu’un moment d’inspiration d’Atiba Hutchinson change le cours de la partie.

Après que Simeon Jackson ait été mis à la faute hors de la zone, Hutchinson a agi rapidement à la situation en frappant rapidement en croisé vers Dwayne De Rosario (non couvert) qui compta à bout portant. Ce but donnera la victoire au Canada et lui permettra de passer au premier rang du groupe. Pour De Rosario, ce but aura aussi une signification personnelle, car il le fera passer au premier rang des meilleurs buteurs canadiens de tous les temps avec 20 buts internationaux.


Un retour en arrière sur le but de Dwayne De Rosario contre le Panama

À mi-parcours du calendrier de six matchs du groupe, le Canada savait que l’obtention de quatre points à ses trois derniers matchs serait probablement suffisant pour avancer à la ronde finale. Le Canada s’est ensuite rendu au Panama pour le match contre leurs adversaires de l’Amérique centrale le 11 septembre.

Ce voyage s’est avéré difficile.

Dès l’instant où l’équipe est arrivée à Panama City, les hôtes soumirent les Canadiens à une rude épreuve. Dans la plus choquante des tactiques employées par les Panaméens, plus d’un millier de partisans se sont rassemblés à l’extérieur de l’hôtel de l’équipe canadienne dans le but explicite d’empêcher l’équipe de dormir la veille du match. La fête de rue, qui a été promue par l’intermédiaire du compte Twitter de FEPAFUT (la fédération panaméenne), a fait rage jusqu’à quatre heures du matin. La musique à fond, les klaxons ahurissants et les feux d’artifice étaient situés seulement à quelques mètres de la porte d’entrée de l’hôtel.


La scène devant l’hôtel du Canada à Panama City

Lors de la soirée suivante, le Canada n’a jamais trouvé son rythme devant une salle comble à l’Estadio Rommel Fernandez. Finalement, le Panama a gagné le match 2:0 pour revenir au sommet du groupe.

À l’approche des deux derniers matchs de la ronde en octobre, le Canada était encore une fois bien à l’affût que seulement 4 points lui garantiraient une place pour la prochaine ronde.

Avec un voyage difficile en vue au Honduras lors du dernier match de la ronde, le Canada a pleinement tiré avantage de son match à domicile par battant Cuba 3:0 le 12 octobre au BMO Field. Ricketts compta d’une frappe à bout portant en première demie avant que Will Johnson et Edgar suivent avec une paire de buts en deuxième demie pour enregistrer une victoire cruciale pour le Canada.

Le même jour à Panama City, le Honduras et le Panama se sont affrontés lors d’un match nul de 0:0 préparant le terrain pour une finale de groupe ultime avec des matches simultanés le 16 octobre.

Le Canada s’est ensuite rendu à San Pedro Sula, au Honduras sachant que seul un match nul serait suffisant pour assurer leur qualification pour le « Hex ».

Lors de ce difficile après-midi pour le soccer canadien, l’équipe n’est même pas venue près d’un résultat.

Après avoir gaspillé une paire de chances en début de match, le Canada a capitulé devant le soutien vorace du Honduras concédant huit buts dans l’une des défaites les plus choquantes de l’histoire du programme masculin de l’équipe nationale. Le remplaçant Iain Hume a marqué d’un bon coup franc à la seconde demie, mais ce fut loin d’être suffisant. Ce dernier coup fatal éteindra tout espoir du Canada de retourner sur la plus grande scène du football mondial.


De Guzman s’excuse auprès des partisans canadiens après la défaite au Honduras

Même ayant mené l’équipe masculine à une fiche record de l’histoire du programme canadien, l’entraîneur-chef Stephen Hart démissionne deux jours après la défaite au Honduras.

Le Canada a terminé la saison 2012 avec une fiche gagnante de quatre victoires, deux nuls et trois défaites, avec un bilan défensif remarquable de six blanchissages en neuf matchs.

Ricketts Tosaint et Will Johnson ont partagé les honneurs ayant obtenu les meilleurs résultats de la saison avec deux buts chacun.

La saison 2012 a également été marquée par un support des partisans jamais vu lors des matchs à domicile. Le Canada a été soutenu par une foule largement procanadienne lors des quatre matches à domicile avec une assistance moyenne de 16 669 pour la saison au Stade BMO Field.

Le Canada retrouvera l’action en janvier 2013 avec une paire de matchs amicaux internationaux. Les Canadiens affronteront le Danemark à Tucson, AZ le 26 janvier avant d’aller à Houston, TX pour un affrontement avec les États-Unis le 29 janvier.
 

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.