Le Temple de la renommée du soccer annonce sa classe de 2012

Les joueurs Carlo Corazzin, Charmaine Hooper, Andrea Neil et Mark Watson.

Quatre joueurs et deux bâtisseurs seront intronisés au Temple de la renommée du soccer en juin 2012. Les joueurs Carlo Corazzin, Charmaine Hooper, Andrea Neil et Mark Watson ainsi que les bâtisseurs Gordon Arrowsmith (arbitre) et Angus Barrett ont été choisis pour l’intronisation de 2012. L’annonce a été faite ce matin, le 24 février sur le site Web officiel du Temple de la renommée et du Musée canadien du soccer (thesoccerhalloffame.ca).

John Richardson sera aussi honoré en recevant le Prix du Pionnier, l’équipe canadienne médaillée d’or des Jeux de la Francophonie de 1989 recevra le titre d’Équipe distinguée et le club Victoria West de la Colombie-Britannique recevra le titre d’Organisme distingué. La cérémonie d’intronisation du Temple de la renommée du soccer 2012 se déroulera les 2-3 juin 2012. D’autres détails seront confirmés à une date ultérieure.

Champion de la CONCACAF, Carlo Corazzin a joué 10 saisons avec l’équipe nationale du Canada, disputant 59 matchs internationaux « A ». Le fait saillant est certainement le titre de la Gold Cup de la CONCACAF en 2000 où il a été sacré meilleur buteur de la compétition avec quatre buts en cinq matchs. Il a marqué des buts importants dans le quart de finale contre le Mexique (but égalisateur en fin de rencontre) et en finale contre la Colombie.

Sur la scène internationale, Corazzin a représenté le Canada au tournoi de la coupe des Confédérations de la FIFA, dans quatre cycles de qualification de la Coupe du Monde de la FIFA, à trois tournois de la Gold Cup de la CONCACAF et à un tournoi des Jeux de la Francophonie (médaille d’or en 1989). De 1999 à 2001, il a disputé 22 matchs de suite du Canada, soit la quatrième séquence en importance dans l’histoire de l’équipe nationale.

Son coéquipier international Mark Watson a aussi été champion de la CONCACAF en 2000, couronnant une carrière internationale de 13 ans avec l’équipe nationale canadienne. Il a disputé 78 matchs internationaux « A », soit le deuxième total du genre dans l’histoire de l’ACS au moment où il s’est retiré. Le 31 juillet 1993, Watson a marqué un but important, celui qui créait l’égalité dans une éventuelle victoire de 2-1 sur l’Australie dans un match de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA au stade du Commonwealth à Edmonton.

Sur la scène internationale, Watson a représenté le Canada à un tournoi de la coupe des Confédérations de la FIFA, à quatre cycles de qualification de la Coupe du Monde de la FIFA, à trois tournois de la Gold Cup de la CONCACAF et à un tournoi de la coupe des Nations d’Amérique du Nord. Ses 34 matchs de qualification de la Coupe du Monde de la FIFA sont encore le deuxième total dans l’histoire canadienne.

Quant à Charmaine Hooper, non seulement a-t-elle remporté un titre de la CONCACAF, elle a aussi été pionnière dans sa participation au tout premier camp de l’équipe nationale en juillet 1986 à Winnipeg au Manitoba. Elle n’avait que 18 ans à l’époque et elle a plus tard établi un record national avec 129 matchs internationaux « A », entre 1986 et 2006. Elle a été nommée Joueuse canadienne par excellence trois fois, bien que ce nombre aurait été beaucoup plus important si l’honneur avait été décerné chaque année tout au long de sa carrière.

Sur la scène internationale, Hooper a représenté le Canada à trois phases finales de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA (notamment une quatrième place aux États-Unis en 2003), à sept championnats féminins de la CONCACAF (notamment une médaille d’or en 1998) et à un tournoi des Jeux universitaires. Elle a été choisie au sein de l’équipe d’étoiles de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA États-Unis 2003. Quand elle a accroché ses crampons en 2006, elle détenait le record canadien de 71 buts en carrière.

En 2007, Andrea Neil, coéquipière de longue date de Hooper a établi un nouveau record pour le nombre de matchs internationaux « A ». Cette année-là, Neil est devenue la première Canadienne à participer à quatre phases finales de la Coupe du Monde Féminine de la FiFA, notamment avec une quatrième place aux États-Unis en 2003. Neil a disputé son 132e et dernier match international à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, le 15 septembre 2007 dans une victoire de 4-0 sur le Ghana.

En plus de ses quatre participations à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Neil a aussi représenté le Canada à six championnats féminins de la CONCACAF, à un tournoi des Jeux panaméricains (médaille de bronze en 1997) et à un tournoi des Jeux universitaires. Elle a marqué 24 buts, notamment un tour du chapeau dans un gain de 3-0 sur l’Écosse au tournoi de la coupe d’Algarve de soccer féminin 2002 à Quarteira, au Portugal. L’an dernier, Neil est devenue la première joueuse de soccer à être intronisée au Temple de la renommée du sport canadien.

Quant aux deux bâtisseurs, l’arbitre Gordon Arrowsmith figurait sur la liste des arbitres et arbitres assistants de la FIFA pendant 10 ans, de 1982 à 1991. D’autre part, le bâtisseur Angus Barrett s’est impliqué au soccer pendant plus de 45 ans à l’échelle provinciale à Terre-Neuve-et-Labrador et au sein de l’Association canadienne de soccer.

Le récipiendaire du Prix du Pionnier de cette année est John Richardson, ancien secrétaire de la Commission de soccer de la Colombie-Britannique. Il a aussi été membre du Conseil de l’Association canadienne de soccer (alors connue sous le nom d’Association de football du Dominion du Canada).

L’Équipe distinguée cette année est l’équipe nationale canadienne qui a remporté le premier tournoi des Jeux de la Francophonie à Casablanca, au Maroc en 1989. Le Canada y a remporté trois matchs et fait un match nul, notamment un gain de 4-1 sur le Maroc en finale.

L’Organisme distingué est le club Victoria West de la Colombie-Britannique. Fondé en 1896, le club a remporté le Trophée du Challenge des championnats canadiens de 1976, 1979, 1982 et 984.

Le Temple de la renommée et Musée du soccer canadien ont été établis au Soccer Centre de Vaughan, en Ontario en 1999. Cette institution est dédiée à la préservation et à la recherche sur l’histoire du soccer canadien. Le premier banquet d’intronisation a eu lieu en 2000. Pour en savoir davantage sur le Temple de la renommée et le Musée du soccer canadien, visitez le www.thesoccerhalloffame.ca .

 

 

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.