Le jeune Samuel Piette fait déjà partie du noyau de vétérans au sein de l’équipe canadienne

Samuel Piette

Samuel Piette a confiance que l’équilibre entre la jeunesse et l’expérience au sein de l’équipe masculine de Canada Soccer donnera bien des raisons aux amateurs de soccer de Toronto de se réjouir quand le Canada affrontera la Jamaïque, le samedi 2 septembre, et cherchera alors à venger sa défaite contre cette formation à la Gold Cup de la CONCACAF. Les deux rivaux de la CONCACAF se retrouveront au BMO Field à l’occasion de la première fenêtre de matchs internationaux depuis que le Canada a vu son parcours jusqu’en quarts de finale de la Gold Cup être stoppé par les vice-champions de la Confédération de 2017, la Jamaïque.

« Je trouve que l’équipe a très bien fait à la Gold Cup de la CONCACAF », a affirmé Piette, 22 ans, qui s’est récemment joint à l’Impact de Montréal FC après avoir évolué en Espagne pendant trois ans. « Ça nous a donné beaucoup de confiance. En ce qui a trait à notre match contre la Jamaïque, on sait comment ils jouent et il s’agira de tirer profit de l’avantage du terrain pour signer la victoire et obtenir notre revanche. »

Depuis qu’il est revenu au Canada afin de jouer dans la Major League Soccer, Piette a aidé le club de sa province natale à progresser au classement. Il avait initialement quitté les siens à l’adolescence afin d’aller jouer en France, en Allemagne et en Espagne.

« Aller jouer en Europe m’a beaucoup aidé, a souligné Piette. Je me suis retrouvé dans trois pays et j’ai appris différents styles de jeu à chaque fois. Jusqu’ici, dans la MLS, (j’ai remarqué) que c’est une ligue où on travaille fort et qu’il y a certaines ressemblances avec ce que j’ai vu en Allemagne en ce qui concerne l’aspect physique.

« J’espère réussir à bien exploiter toutes les différentes approches en matière de soccer que j’ai apprises afin d’avoir une influence sur les matchs avec l’Impact et le Canada. Je pense que c’est bien parti. »

Piette a déjà 35 matchs internationaux à son actif malgré son jeune âge, lui qui a fait ses débuts avec l’équipe canadienne en 2012, à l’âge de 17 ans. Il a également pris part à trois tournois de la Gold Cup de la CONCACAF, celui de 2017 ayant été le plus fructueux des trois pour l’équipe en vertu d’une sixième place. Même s’il est encore tout jeune, Piette est déjà un des joueurs qui a le plus d’expérience au sein de la formation.

« C’est bien d’avoir ce genre de responsabilités, d’être un genre de lien entre les jeunes et les vétérans, et aussi avec les membres du personnel d’entraîneurs, a noté Piette. Même si j’ai seulement 22 ans, j’ai beaucoup de vécu avec l’équipe. Ç’a fait en sorte que je suis devenu, sur le terrain et en dehors, un de ceux (avec qui les plus jeunes joueurs) peuvent discuter s’ils ont besoin de conseils, peu importe si ces conseils viennent de moi, des vétérans plus âgés ou des entraîneurs. »

Lors du camp à venir à Toronto, le retour du milieu de terrain Atiba Hutchinson fera en sorte que les jeunes, y compris Piette, pourront apprendre d’un des joueurs les plus aguerris du programme canadien. Hutchinson, qui a été proclamé Joueur canadien de l’année à cinq reprises, vient de décrocher un deuxième championnat de ligue de suite en Turquie, ainsi que d’obtenir une deuxième qualification d’affilée en Ligue des Champions de l’UEFA.

« J’ai hâte de pouvoir jouer de nouveau avec Atiba, une figure que les amateurs de soccer au Canada connaissent déjà bien, a déclaré Piette. Il va avoir un impact positif important au sein de l’équipe sur le terrain en vue du match contre la Jamaïque. »

Piette s’est par ailleurs dit enchanté de l’approche et du travail fait jusqu’ici par l’entraîneur-chef de l’équipe nationale masculine Octavio Zambrano, qui s’est retrouvé à la tête du programme au mois de mars.

« J’aime beaucoup Octavio et sa façon de voir les choses, a dit Piette. La confiance qu’il affiche a déteint sur les jeunes joueurs durant la Gold Cup de la CONCACAF. Il donne du temps de jeu à plusieurs jeunes. Avec les joueurs d’expérience qu’il y a dans l’équipe, c’est en voie de donner un bon mélange.

« Sur le terrain, il met de l’avant une approche orientée vers l’attaque, davantage que ce qu’on a vu ces dernières années. Globalement, je trouve que c’est rien que du positif depuis qu’Octavio est là. »

Ce mélange entre les vétérans établis et l’énergie de la jeunesse devrait plaire aux amateurs qui assisteront au match du samedi 2 septembre.

« Ce sera le premier match de Junior Hoilett à Toronto, Alphonso Davies sera là et Atiba Hutchinson sera de retour, a noté Piette. L’équipe a une mentalité qui l’amène à jouer du soccer positif et offensif, à donner un bon spectacle aux partisans, alors on a hâte de voir les amateurs se présenter pour nous donner de l’énergie. Ce sera pour eux une occasion de voir ce que nous sommes capables de faire. »

Texte de Colin Benjamin | Photos de la Gold Cup de la CONCACAF par Mexsport

LE CANADA À TORONTO LE 2 SEPTEMBRE
À la suite du tournoi de la Gold Cup de la CONCACAF 2017, l’Équipe nationale masculine de Canada Soccer sera de retour à Toronto pour y affronter de nouveau la Jamaïque, rival de la CONCACAF, le samedi 2 septembre. Les billets pour ce match amical international masculin sont disponibles pour seulement 20 $ (plus les frais applicables) et on peut les acheter en ligne à Ticketmaster.ca, par téléphone à 1.855.985.5000, ou en personne à la billetterie de BMO Field. Étant donné que le match aura lieu pendant l’Exposition nationale canadienne, tous les billets comprennent l’admission gratuite au site la journée du match. Le match du 2 septembre commencera à 19 h HE et tous les détails ayant trait aux billets se trouvent sur www.canadasoccer.com/tickets.
 

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.